Chouchouter son élevage en Janvier

Les fêtes sont passées, si vous vous en sentez le courage, récupérez des coquilles d'huître concassez les et incorporez le tout à votre grit. Après de nombreuses tentatives il semble que l'idéal reste de sacrifier un vieux sceau en " métal ", d'y déposer vos coquilles et d'utiliser une masse à la manière d'un pilon. Faîtes tout ça dehors, dans votre parc ou votre volière car il y a toujours des petits morceaux qui giclent hors du sceau. Vos poules et pigeons sauront les trouver. 

Du côté des poulaillers : pour ceux qui ont mangé des crevettes n'oubliez pas de donner tout ce que vous avez décortiqué à vos poules. Elles en raffolent et il semble même que ces apports aient un effet bénéfique sur la ponte. Pensez-y si vous élevez des grandes races, toujours plus lentes à démarrer. Vous pouvez, également commencer à distribuer du granulé " pondeuses " aux reproducteurs. Les jeunes poules qui ont huit/dix mois pondent généralement assez tôt dans l'hiver profitez en pour lancer une couveuse.

Songez que pour les volailles grandes races, les jeunes sont souvent plus lents à venir. Aussi, pour pouvoir lancer rapidement une première couveuse, conservez les premiers œufs dans du blé (à l'abri des chocs et des écarts thermiques) pensez à les retourner régulièrement et ne les conservez pas plus d'une dizaine de jours. Ainsi, vous pourrez attendre d'en avoir un nombre suffisant pour  lancer une première couveuse. Les oeufs frais pondus peuvent également être conservés 8 à 10 jours dans du coton humide, à la température ordinaire avant d'être mis à couver. Les oies commencent à pondre dès le début du mois… 

Du côté du pigeonnier, il est temps d'attendre.  Si vous élevez des petites races (cravatés, pigeons de couleurs…) qui sont souvent précoces, n'oubliez pas de déposer des nids dans vos casiers. Mais attention au gel…. Vous risquez de retrouver vos petits en statues de glace quand les parents vont se remettre à pondre. Aussi, surveillez bien vos petits quand ils commencent à mettre les plumes c'est souvent a cette période que les parents les délaissent pour amorcer une nouvelle ponte et les nuits les plus froides risquent de leur être fatales ! Aussi, surveillez la météo et si les parents ne sont pas sur le nid le soir cela vaut souvent la peine de rentrer les petits dans une pièce hors gel pour la nuit !   

Si vous élevez des races lourdes profitez des casiers vides pour faire en hiver  un grand nettoyage de "printemps". Désinfectez bien tous les casiers et les nids, quand les pontes vont se succéder, vous n'aurez plus l'occasion de le faire à fond !

Il est temps de bien réfléchir à vos accouplements pour la nouvelle année. Quels couples allez vous faire en fonction de vos résultats d'expo et de vos acquisitions. Quel mâle accoupler avec quelle femelle ? Dois-je travailler plus encore à améliorer  la forme ou  la couleur....Quoi qu'il en soit, une seule règle : "le meilleur avec la meilleure" !   

 

reproducteurs pigeons
Choisir ces reproducteurs ne se fait pas à la légère. De ces trois mâles Norwich, un seul restera dans l'élevage...

 

Fournissez de la verdure à votre volaille, par une belle après midi ensoleillée pourquoi pas partir à la cueillette de quelques gros pissenlits.

 

Une saison, ça se prépare ! Côté santé, pensez à vermifuger ! Un vermifuge à diluer dans l'eau de boisson permet d'éliminer bon nombre de parasites intestinaux. Les vers font souvent le lit de maladies plus désagréables et nuisent à la reproduction.  Si vos animaux sont rebutés par  l'odeur et le goût du vermifuge ajoutez une cuillérée à soupe de sucre pour un obus de 7 litres. Vous pouvez également créer le besoin (ou plutôt la soif) en supprimant les abreuvoirs une 1/2 journée avant de leur donner à boire le vermifuge. Pour prolonger l'effet du vermicide pensez à distribuer dans l'eau de boisson une à deux cuillères à soupe de vinaigre de cidre (pour 7 litres) ou d'y incorporer un ail fraîchement broyé !