Chouchouter son élevage en Avril

Petit à petit vos casiers se remplissent de pigeons qui couvent, les premiers jeunes sont déjà sevrés. Pour la paix des ménages, vous avez été attentif aux pigeons bagarreurs et autres conquérants de casiers qui veulent toujours ceux des autres. Une ou deux semaines en « prison », enfermé dans leur propre casier suffit souvent à faire redescendre dans la hiérarchie le plus pénible des mâles.

Dans les races lourdes, surveillez les maladroits et les « déboussolés » qui n’arrivent pas à rentrer le soir. Disposez un tabouret ou une vielle chaise en face de leur casier pour leur faciliter la tâche ou bien installez le couple au rez-de-chaussée.

Si les pontes sont lentes à venir, quelques poignées de chènevis régulièrement distribuées dans les parquets devraient redonner de l’ardeur aux mâles. Donnez-leur de quoi faire le nid, quelques poignées de paille distribuées à la volée dans les parquets et tout de suite les couples s'affairent à faire ou a consolider leur nids. Si vous venez de finir la taille de vos fruitiers, quelques brindilles coupées à 10 - 15 cm de long feront le bonheur de vos oiseaux. Ce genre de petites attentions à l'instar du bain ou des graines "friandises" favorisent l'épanouissement de vos oiseaux.

Si vos premiers petits poulets ont déjà mis des plumes, vous pouvez commencer à les sortir dehors. Attention aux coqs et aux poules agressives qui ne manqueront pas de les becquer. En avril ne te découvre pas d’un fil…. Rentrez les le soir ! Pour les poussins, laissez-les dans l’éleveuse sous la lampe le froid peut faire encore quelques belles offensives en avril ! 

Quelques glousses ont déjà commencé à couver, laissez-les faire, c'est du travail en moins pour vous. Cependant, soyez vigilants à ce que d'autres poules n'aillent pas pondre dans le même nid que celle qui couve...un soir, profitez de la pénombre pour isoler la future "maman". Pour ce faire , disposez dans le poulailler des nids que vous pouvez déplacer. Personnellement, j'utilise des cageots que je leste de quelques poids (ferraille) pour éviter que les poules ne les renversent. Dès qu'une poule fait mine de vouloir couver, un soir je déplace la poule dans son cageot dans un clapier. Comme ça, je suis sûr que la couveuse ne sera pas dérangée.

Si votre volaille vit en liberté, peut être vous faudra t-il pister cette femelle canne de Barbarie qui disparaît régulièrement pendant la journée. Elle a certainement commencé un nid dans quelques buissons loin de son poulailler… Le renard va se régaler ! A ce titre, soyez vigilants, courant avril début mai, les petits renardeaux sont de plus en plus hardis. Ils entrent dans l’adolescence et un ado à toujours faim ! Les parents chassent « à temps plein »… Surveillez vos clôtures !

Ramassez des pissenlits pour vos lapins….

Commencez par leur en donner avec modération. Surtout, si vous les avaient nourris tout l’hiver avec de l’aliment sec. Ils apprécieront une distribution régulière de quelques branches de frêne dans les clapiers…ils les mangeront et se feront les dents dessus….c’est toujours mieux que de ronger les nids, les abreuvoirs ou les barreaux du clapier !   Le vinaigre de cidre est excellent pour vos oiseaux. Quelques cuillérées de vinaigre de cidre dans l’eau de boisson permet d’acidifier l’eau et facilite la digestion. L'utilisation du vinaigre de cidre à raison d’une cuillère à soupe par litre tous les mois pendant 8 jours repousse les maladies et notamment la Trichomonose.   Il est impératif de donner à vos animaux des minéraux à volonté. A priori toutes les marques sont bonnes ! Généralement, ils préfèrent les blocs roses (vitaminés) ou les blocs « sel anisés ». Vous pouvez aussi les faires vous-mêmes. Les huiles essentielles « anis » se vendent dans toutes les bonnes "pharmacies".

Le petit monde des palmipèdes s’énerve de plus en plus, certaines femelles ont déjà fait des « fausses pontes », mettez les œufs en couveuse si vous constatez qu’elle ne couve pas ou amorce un second nid ailleurs. Les « fausses pontes » sont des réflexes de la vie sauvage, les femelles sacrifient aux prédateurs un ou deux œufs avant d’entamer une ponte assidue dans un autre nid. Certaines races commencent déjà à couver….